L’e-learning dans tous ses états

Aujourd’hui, l’e-learning offre un panorama riche et varié. Pour que l’exploration de cet univers reste simple et utile, nous avons fait la liste des questions les plus courantes. A vous de vous promener au fil de ces lignes et d’y trouver votre bonheur.

 

Bonne lecture !

 

Qu’est-ce que l’e-learning ?

e learning

Le terme désigne l’apprentissage dit « électronique », c’est-à-dire utilisant l’informatique via un ordinateur ou un smartphone.

 

On traduit parfois le terme par « formation à distance ». Cependant, les cours par correspondance pourraient aussi se retrouver sous ce vocable. Dans les années 80, quand nos parents apprenaient l’anglais en écoutant des K7, ils faisaient en quelque sorte de l’e-learning.

 

Une meilleure traduction serait « formation en ligne ». Mais l’e-learning rassemble en fait l’ensemble des moyens et des solutions permettant l’apprentissage par le biais de supports électroniques.

 

Donc pour résumé, c’est un mode d’apprentissage ou il n’y a pas de professeur ou de tuteur en face de soi et où l’on utilise un appareil qui transmet des informations…

 

E-learning signifie :

  • former avec des cours accessibles via internet
  • distribuer des contenus pédagogiques et évaluer la progression au moyen de plateformes de gestion de l’apprentissage (learning management system ou LMS)
  • aider à l’application avec des quiz et des jeux
  • échanger avec ses pairs à travers un réseau social ou une plateforme collaborative

 

Aujourd’hui, l’e-learning est utilisé aussi bien en milieu scolaire qu’en formation professionnelle.

 

L’offre de la formation en ligne est extrêmement riche. Elle va du microlearning aussi élémentaire qu’une séquence d’emails jusqu’à des jeux de simulation en animation 3D. Elle va du tutoriel jusqu’à la présentation d’un cursus complet.

 

Elle est aujourd’hui reconnue par l’État et elle peut être subventionnée au même titre que les formations en présentiel.

 

Quels sont les avantages de l’e-learning ?

 

Le premier atout de la formation en ligne, c’est qu’elle permet de se former où on veut, quand on veut, comme on veut. Un cours e-learning est accessible par le biais de son smartphone et de sa tablette. Il voyage donc avec l’apprenant.

 

Il offre une nouvelle expérience utilisateur, où la formation est centrée sur celui qui se forme. L’apprenant maîtrise le déroulement de son apprentissage.

 

C’est aussi avantageux pour le formateur qui change de rôle. Au lieu de répéter le même cours indéfiniment devant des classes différentes, il peut enregistrer des modules pédagogiques donnant la théorie. Cela lui permet de se concentrer sur l’accompagnement personnalisé et l’animation de la communauté d’apprenants en présentiel.

 

Il peut sans bouger de son salon, enseigner à l’autre bout du monde.

 

L’interactivité de l’internet 2.0 donne lieu également à un meilleur taux d’engagement des apprenants dans leur formation. De nombreuses études montrent que ceux qui se forment en ligne obtiennent d’aussi bons — voire de meilleurs — résultats que ceux qui étudient en présentiel.

 

Quels sont les désavantages de l’e-learning ?

 

Il y en a principalement un. C’est lorsqu’on laisse l’apprenant seul face à son ordinateur. Bien évidemment, les cours en ligne ne peuvent répondre à toutes les questions. Face à une difficulté, l’apprenant peut alors abandonner purement et simplement sa formation.

 

Il existe aujourd’hui de nombreux outils pour permettre un accompagnement, que ce soit en présentiel ou par le biais d’emails, de webconférences, de plateformes collaboratives ou de réseaux sociaux. C’est ce qu’on appelle le blended learning, l’apprentissage mixte, et c’est une des modalités de la formation en ligne qui donnent les meilleurs résultats.

 

Qu’est-ce que l’e-learning interactif ?

 

Stricto sensu, l’e-learning interactif est composé de cours où l’apprenant peut interagir à travers :

  • des quiz
  • des jeux
  • des glisser-déposer
  • des définitions
  • des documents annexes
  • etc.

 

Dans les e-learnings interactifs, on trouve aussi les serious games, des jeux de simulation. Ceux-ci combinent les avancées considérables des jeux vidéos avec une vocation pédagogique. Par exemple, le jeu Pulse vous plonge dans le quotidien d’un service d’urgence et permet aux jeunes médecins de s’exercer sans mettre en danger la vie d’un patient.

 

Enfin, on trouve l’e-learning immersif qui utilise la réalité virtuelle. La simulation prend alors une nouvelle dimension et permet à l’apprenant d’être très proche des conditions réelles de son métier. Même si c’est encore très gadget aujourd’hui, il y a beaucoup de potentiel dans un proche avenir.

 

Largo sensu, l’e-learning interactif est tout ce qui permet à l’apprenant d’interagir avec le formateur à travers les outils de communication et de partage (emails, webconférences, plateformes collaboratives et réseaux sociaux).

 

E-learning versus apprentissage traditionnel, lequel est le meilleur ?

 

Tentons de donner une réponse simple à une question aussi vaste.

 

Il paraît évident que le modèle d’enseignement de type « conférence » (où le professeur donne un cours magistral depuis une estrade à des élèves) est dépassé. Il impose une attitude passive à l’apprenant, fait la part belle à la théorie et au final ne favorise pas l’acquisition d’un savoir-faire.

 

Il existe aujourd’hui de très nombreuses approches pédagogiques alternatives qui mélangent l’utilisation de nouvelles technologies et l’enseignement en présentiel.

 

Plutôt que d’opposer l’e-learning et l’enseignement classique, on a tout intérêt à prendre le meilleur des deux mondes. L’objectif reste de permettre à l’apprenant d’acquérir le mieux possible et le plus rapidement la compétence qu’il recherche.

 

Cette approche mixte est ce que l’on désigne avec le terme « blended learning ».

 

Quels sont les bénéfices de la gamification dans l’e-learning ?

 

En tout premier : l’engagement.

 

L’utilisation de jeux de simulation a l’énorme avantage de permettre à l’apprenant d’apprendre sans s’en rendre compte — parce qu’il s’amuse.

 

La participation à un jeu suscite immédiatement un fort intérêt. Les apprenants vont s’investir, car les ressorts ludiques tels que l’envie de gagner et le plaisir du défi sont très puissants.

 

La gamification est aussi idéale pour renforcer l’esprit d’équipe.

 

Qu’est-ce qu’une plateforme de social learning ?

 

Le social learning repose sur l’observation qu’on apprend beaucoup avec et à travers les autres. Certaines études montrent que 90 % de ce que nous savons vient de cet apprentissage social.

 

Il s’agit donc d’échanger avec ses pairs et de partager des informations grâce à des outils tels que :

  • chat
  • messagerie instantanée
  • audio et visioconférence
  • réseau social

Ce mode d’échange fait dorénavant partie intégrante des parcours de formation dans la majorité des cas.

 

Une plateforme de social learning est donc un outil permettant de diffuser, d’échanger et partager les savoirs au sein d’une organisation. C’est le système qui relie les sachants et les apprenants au sein de l’entreprise.

 

Qu’est-ce que le blended learning ?

 

La formation mixte (blended learning) est une approche qui combine la formation en présentiel (interaction avec le formateur, travail en sous-groupe autour d’une table…) et la formation à distance pour en retirer les avantages de chacune.

 

Utiliser les deux modalités en complémentarité, permet de diminuer, au sein d’un parcours de formation, les temps d’absences à son poste de travail et de réduire les coûts de conception.

 

Qu’est-ce que le mobile learning ?

 

Le mobile learning consiste à introduire des activités d’apprentissage, adaptées aux formats des écrans de smartphones (ou des tablettes).

 

Les contenus destinés au mobile learning sont souvent spécifiquement développés pour une utilisation mobile par l’intermédiaire d’une application dédiée (native app) utilisant le scrolling par exemple (défilement vertical). Ils peuvent aussi être transmis par l’intermédiaire d’un lien cliquable.

 

Ce type d’apprentissage permet à l’apprenant de poursuivre librement une formation hors du cadre traditionnel (la salle de formation ou son bureau). Il est possible d’échanger avec ses pairs ou le formateur par messagerie instantanée avec réception de notifications.

 

Qu’est-ce que l’adaptive learning ?

 

Avec l’exploitation des données pertinentes pour la formation, il est possible de faire émerger les éléments différenciants chez les apprenants. Ceci permet une définition précise de leur profil, en vue d’une personnalisation des parcours de formation.

 

L’objectif est dans un premier temps de ne proposer à l’apprenant que des contenus et des modalités en conformité avec son profil et ses besoins, puis ensuite de s’adapter à sa progression tout au long des parcours.

 

Quelles sont les meilleures pratiques de la vidéo en e-learning ?

 

1 – montrer de quoi on parle :

Le premier atout de la vidéo, par rapport à l’écrit, c’est de pouvoir illustrer le sujet traité. Par conséquent, on peut filmer le formateur, mais il est bien plus profitable d’utiliser des schémas, des dessins, des photos, des extraits de film ou des animations.

 

Comparé à une vidéo classique (une personne qui parle), le message est mieux mémorisé (+15 %) quand il est en vidéo dessinée. Et cela concerne toutes les catégories d’âges.

 

2 -combiner l’audio et le visuel

Il est plus efficace d’utiliser à la fois l’audio et le visuel pour transmettre une information. Autrement dit, une vidéo animée avec une musique sans voix off aura moins d’impact qu’une vidéo avec une voix off qui donne des explications.

 

L’information est mieux reçue à 50 % quand on combine l’audio et le visuel. Ceci est dû au fait de solliciter plusieurs canaux sensoriels en même temps.

 

3- s’appuyer sur un bon storytelling

Un des éléments cruciaux dans la réussite d’un module pédagogique, c’est de susciter de l’engagement. Et cela passe par le fait d’attirer l’attention et de captiver l’apprenant dès le début. Pour cela, rien ne vaut un bon storytelling.

 

Notre génération est alimentée par des plateformes qui proposent de la fiction en ligne (comme Netflix). On ne doit pas sous-estimer les attentes nouvelles des apprenants. Mettre en histoire un contenu pédagogique permet au contraire d’utiliser cet intérêt pour le « il était une fois » et le diriger vers l’apprentissage.

 

Pourquoi les contenus e-learning sont faits la plupart du temps en 2D et non pas 3D ?

 

La réponse est simple : c’est une question de coût. L’animation 2D est moins coûteuse et il existe de nombreux logiciels permettant de créer ses vidéos soi-même.

 

La 3D demande un savoir-faire et un budget à la hauteur, si l’on souhaite un résultat professionnel.

Votre devis en 30sec
Une étude personnalisé
de votre projet