charte

Les principes que nous avons retenus pour notre charte pédagogique ont donné d’excellents résultats de par le monde. Ils forment l’ADN avec lequel VideoLearning conçoit, pense et respire ses dispositifs de formation.

Loin des modes éphémères et de théories prétendument scientifiques, nos principes pédagogiques sont éprouvés, simples, rationnels, universels et basés sur le bon sens.

Notre charte pédagogique :

Les 10 règles à respecter pour réussir
ses actions de formation

1 : Obtenir l’adhésion de l’apprenant

videolearning apprenant

Obtenir l’adhésion est le premier pas vers la réussite. L’apprenant – pas toujours à l’initiative de la demande de formation – ne coopère pas forcément et peut appuyer sur le frein.

  • pas le temps
  • pas besoin
  • pas envie de revivre une nouvelle situation d’apprentissage
  • etc.

La première action est de lui communiquer les objectifs pédagogiques, afin qu’il comprenne exactement ce qu’il sera en mesure de « faire » concrètement après la formation.

2 : Éviter les mots compliqués et fournir un lexique

L’une des principales barrières psychologiques à l’apprentissage est le mot mal compris. Plus l’apprenant est en contact avec des mots, des sigles et du jargon qu’il ne comprend pas, plus il y a de risque de perdre son attention et de faire baisser la performance de la formation. Ainsi, il est préférable de limiter au maximum tout jargon inutile, tout mot compliqué et tout acronyme.

 

Si un terme peu habituel doit absolument être utilisé, il doit immédiatement être défini, expliqué et remis dans son contexte. Il est souhaitable également de donner accès à un lexique pratique et simple. (voir notre lexique sur le digital learning)

 

Dans la présente charte pédagogique, nous ne saurions trop insister sur ce point. Bannissez autant que possible le jargon.

lexique compliqué

3 : Prévoir une montée graduelle dans la complexité des données

Un bon enseignement respecte un accroissement graduel des difficultés et s’assure de la compréhensions d’un niveau avant d’aborder le niveau suivant.

 

Le non-respect d’une gradation correcte engendre beaucoup d’incompréhensions et d’échecs. Une approche douce, pas à pas, garantira une meilleure assimilation (montée en compétence) de la formation.

4: S’assurer du bon équilibre entre théorie et pratique

Pour optimiser l’efficacité d’une action de formation, un bon équilibre doit être trouvé entre transmission des savoirs théoriques et des savoir-faire opérationnels. C’est souvent le manque d’exercices pratiques, après la théorie qui engendre des échecs.

 

Proposer des activités de mise en pratique, des simulations de situations réelles est l’un des meilleurs moyens de faire le lien entre ces deux types de savoirs.

théorie pratique équilibre

5 : Vérifier la bonne compréhension à chaque étape

etape compréhension

Que ce soit au niveau du vocabulaire utilisé que des notions théoriques abordées, l’apprenant doit être sollicité tout au long de la formation pour qu’il puisse s’autocontrôler sur la bonne compréhension des contenus pédagogiques.

 

Cette vérification peut être organisée sous différentes formes, à partir de quiz mais aussi à partir d’autres activités plus ludiques. A l’issue de la formation, une évaluation finale permet de vérifier que tout est effectivement compris et de déterminer s’il est nécessaire de revenir sur certains points.

6 : Aller rapidement vers un usage concret

L’apprenant doit comprendre et être d’accord avec l’objectif de la formation, qui doit être d’acquérir des compétences utiles et concrètes, en rapport avec son activité. S’il doit connaitre les règles de sécurité, il faut éviter de lui faire un cours d’électricité, sous prétexte de lui expliquer les dangers de la haute tension.

 

Donc, il faut le plus vite possible attaquer le sujet concret qu’il va devoir utiliser, c’est à dire comment couper le courant et se protéger des électrocutions…Évitez les longues études théoriques d’un sujet préalable sous prétexte que c’est un fondement obligatoire pour aborder le sujet qui l’intéresse.

 

Là encore, c’est un principe qui nous est cher. Notre charte pédagogique va directement à l’encontre du culte de la théorie pour la théorie.

7 : Garantir la qualité et la quantité corrects des contenus

qualité quantité

La sélection des données majeures, fondamentales et applicables est la clé de toute formation.

 

Est-ce vraiment une donnée vitale utile dans l’application du sujet ? Proposer la juste dose de contenu en lien avec les objectifs pédagogiques et sous une forme agréable et assimilable est essentiel pour la compréhension.

8 : Exploiter le potentiel de la pédagogie inversée

Utiliser les principes de la pédagogie inversée est intéressant pour les formations qui accordent une importance prédominante à la mise en pratique. Les contenus théoriques étant délivrés en amont de la formation, le temps consacré en présentiel est utilisé pour les exercices de mise en pratique et la simulation de ce qui va se passer en réel. Les échanges entre pairs, le travail en sous-groupe et avec l’enseignant/formateur/ coach sont essentiels.

Les outils multimédias sont les supports idéaux pour transmettre ces contenus théoriques, d’une manière ludique et interactive, en complément de documents à lire qui peuvent être communiqués à cette occasion.

pédagogie inversée

9 : Privilégier l’apprentissage rapide (Micro Learning, Fast Learning)

microlearning

Malgré leur format court de moins de trois minutes, les formations de type micro learning peuvent présenter des niveaux de sophistication importants, en utilisant des techniques telles que l’animation graphique ou numérique (motion design), la vidéo…Il s’agit ici de laisser un message clair et percutant qui se démontre parfaitement par l’exemple.

 

Quand les contenus s’y prêtent et à l’heure où nos vies hachées par des centaines de posts, sms, messages et autres mails, il est plus facile de capter l’attention des apprenants sur de petites durées et de concevoir les formations comme un ensemble de petites étapes pouvant être effectuées lors de micro-moments, sur smartphone.

10 : Construire un parcours de formation individualisé et flexible

Un parcours de formation regroupe différentes séquences de formation que l’apprenant doit valider pour atteindre les objectifs pédagogiques. Dans le cas où des compétences sont déjà acquises, il est utile de proposer un parcours capable de s’adapter à différents niveaux de maîtrise, offrant ainsi une certaine flexibilité sur le choix des contenus.

 

Afin de déterminer les besoins de chaque apprenant, des tests sont proposés au démarrage du parcours, permettant de valider les acquis et de déterminer les séquences à prioriser. Les parcours individuels sont ensuite créés, accessibles à distance, en se calant sur les emplois du temps de chacun, tout en proposant un rythme régulier pour avancer.

Si vous venez de lire ces 10 points, il y a de grands chances que vous soyez d’accord avec la charte pédagogique de VideoLearning. Mais je vous fais le pari que dans vos formations actuelles, le point n° 2 est totalement et régulièrement violé, encore et encore. C’est un point clé, certainement le plus important à travailler… si vous deviez n’en retenir qu’un.

 

Vérifiez par vous-même ! La chasse aux sigles (que beaucoup utilise sans les connaitre) et au jargon est ouverte…

Vous aller aimer apprendre

Des contenus top, créés par des artistes

Nos chargés de prod. tiennent les plannings