COVID-19 : Formations pris en charge par l’Etat

Table des matières

Découvrez nos 2 formations phares, la formation sur le storytelling et la réalisation de vidéo animée, sont maintenant disponibles 100 % à distance et éligible au dispositif FNE.

Voir la formation storytelling | Voir la formation réalisation vidéo animée

télétravail e learning

Depuis le 1er confinement, le FNE formation a été largement mobilisé. Cependant, on constate que, depuis plusieurs semaines, l’utilisation du FNE a très largement ralenti.

Bonne nouvelle : les dossiers peuvent de nouveau être envoyés et traités !

Alors quelles sont les conditions, qu’est-ce qui a changé?
On vous explique tout!

Pour qui ?

Les entreprises en activité partielle ou en difficulté économique
Et pour tous les salariés de ces entreprises, donc même si elles ne sont pas en activité partielle.

 

Durée de la formation ?

Aucun minimum imposé !

 

Date de la formation?

Elles peuvent s’étaler jusqu’en 2022 !

 

Quel coût?

Pas de coût maximal ! Les prises en charge peuvent aller de 40% à 100%.

 

Quel type de formation ?

La formation doit répondre à un des 4 parcours suivants :

  • parcours de reconversion permettant un changement de métier
  • parcours certifiant (titre professionnel, diplôme…)
  • parcours anticipation des mutations permettant l’appropriation des outils et process dans le cas de transition numérique ou écologique
  • parcours contexte covid/crise (compétences transverses, travail collaboratif, télétravail, connaissances pluridisciplinaires, etc.)

Alors pour votre montée en compétence, pensez digitalisation de formation avec notre offre Ingénieur pédagogique multimédia et Storyline !
Pensez création de vidéos avec notre offre storytelling, réalisation de vidéo animée et filmée !
Pensez communication agile avec notre offre de formation facilitation graphique et sketchnoting !

Pensez création, tout simplement !
On vous accompagne sur tous vos projets.

Nos 2 formations phares, la formation sur le storytelling et la réalisation de vidéo animée, sont maintenant disponibles 100 % à distance et éligible au dispositif FNE.

Voir la formation storytelling | Voir la formation réalisation vidéo animée

Le e-learning et l’après confinement.


En quelques semaines, beaucoup d’entreprises françaises, profitant de ces mesures, vont passer du 100 % présentiel au 100 % e-learning !

Les contenus e-learnings étant très disparates, beaucoup de salariés vont découvrir les joies du e-learning, mais aussi ses limites.

Outre le suivi pédagogique, le tutorat, qui est fondamental pour aider les apprenants dans leur parcours, beaucoup d’entreprises vont se rendre compte que seuls les parcours de elearning de très bonne qualité, donnent d’excellents résultats. Pour parvenir à cette qualité, il est nécessaire de cumuler des compétences pédagogiques, de communication (rédactionnelle, graphique), de maîtriser le digital et tous ses atouts, la vidéo venant en tête (le videolearning à la cote), mais aussi l’animation vidéo (motion design) et la création de nombreux exercices pédagogiques exploitant tous types d”interactivité, y compris la VR (virtual learning).

Les PME et TPE vont découvrir des offres sur étagère pour se former en elearning sur tout un tas de compétences. Les grands comptes, après avoir massivement investi dans des solutions informatiques de gestion de la formation (LMS, LCMS…) vont devoir se mettre à financer des contenus de formation de qualité, afin que la formation continue (re-)devienne une nécessité et même un plaisir. Dans notre monde technologique apprendre et se former sont absolument vitaux pour rester à la pointe. Apprendre peut être un jeu. Cela peu être fun et non pas ennuyeux et rébarbatif, comme c’est encore trop souvent le cas.

Il faut savoir s’entourer de bons créateurs pour palier à cela.

 

Le gouvernement suit son plan développement des compétences


Le gouvernement, représenté par Muriel Pénicaud, ministre du travail a annoncé des investissements importants dans la formation, pour permettre aux entreprises de “former plutôt que de licencier”.

EXTRAITS de l’INSTRUCTION du 09 avril 2020 relative au renforcement du FNE-Formation dans le cadre de la crise du Covid-19.

Dans le cadre de la crise du Covid-19, le FNE-Formation est renforcé de manière temporaire afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle par la prise en charge des coûts pédagogiques. Le public cible est élargi à l’ensemble des entreprises concernées par les conséquences de la crise. …

Les outils de demande de subvention et contractualisation sont simplifiés et modifiés en conséquence. … pour encourager et accompagner la mise en place de projets de formation dans des volumes importants et des délais rapides.

Dans cette perspective, le dispositif « FNE-Formation » est renforcé pour soutenir les démarches en faveur du développement des compétences, qui seront au cœur de la relance dans l’après crise. … trois évolutions majeures : – l’élargissement du périmètre des entreprises éligibles ; – le soutien aux formations des salariés placés en activité partielle ; – l’augmentation du niveau de prise en charge des coûts pédagogiques. …

Les modalités de mobilisation de ce dispositif d’urgence sont les suivantes.

1. Mobilisation du dispositif pendant les périodes d’activité partielle Le dispositif est désormais mobilisé durant les périodes d’inactivité des salariés placés en activité partielle. La durée de la formation ne peut excéder la période d’activité partielle. Mise à jour du 27/04 : Les formations pourront se terminer après la reprise du travail.

2. Modalités de conventionnement Le dispositif d’urgence peut être mis en place de manière individuelle (Etat / entreprise) ou collective (contractualisation avec des opérateurs de compétences). L’engagement bipartite prend la forme d’une convention avec la Direccte. …

L’ensemble des entreprises ayant des salariés placés en activité partielle sont éligibles pour ces salariés à l’exception des salariés en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Il n’y a pas de critère de taille d’entreprise ou de secteur d’activité. Tous les salariés, à l’exception des alternants sont éligibles, indépendamment de leur catégorie socio-professionnelle ou de leur niveau de diplôme. Les agents instructeurs pourront s’appuyer sur les données issues de l’extranet APART afin de s’assurer que l’entreprise est bien en situation d’activité partielle. L’entreprise doit établir la liste nominative des personnes placées en activité partielle et suivant les formations. Des vérifications ex post pourront être envisagées. …

L’Etat prend en charge 100% de ces coûts pédagogiques sans plafond horaire. Lorsque le projet fait porter des coûts pédagogiques inférieurs à 1500 € par salarié, la Direccte peut donner son accord, dès lors que les actions entrent dans le champ cité infra. Au-delà de ce montant, le dossier doit faire l’objet d’une instruction plus détaillée, notamment sur la justification du niveau du coût horaire.

5. Obligation de l’employeur En contrepartie des aides de l’Etat, l’employeur doit s’engager à maintenir dans l’emploi le salarié formé pendant toute la période de la convention. …

6. Actions de formation éligibles Les actions éligibles sont celles prévues aux 1°, 2° et 3° de l’article L. 6313-1 du code du travail dont celles permettant d’obtenir une des qualifications mentionnées et L. 6314-1 du même code, réalisées à distance notamment dans le cadre du plan de formation, à l’exception des formations relevant de l’obligation de formation générale à la sécurité incombant à l’employeur … La formation doit permettre au salarié de développer des compétences et renforcer son employabilité, quel que soit le domaine concerné. …

Votre devis en 30sec
Une étude personnalisé
de votre projet