Les nouvelles tendances en vidéo learning

Table des matières

La vidéo est LE média que les apprenants préfèrent. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les statistiques de la plus grande plateforme vidéo au monde.

 

75 % des français déclarent utiliser YouTube pour apprendre sur les sujets qui les intéressent.

 

Cependant, l’apprentissage en vidéo ne se limite pas aux tutoriels. Le média audiovisuel se renouvelle considérablement.

 

Voici les nouvelles tendances du video learning.

 

La vidéo 360

 

vidéo 360 de National Geographic : Victoria falls — the Devil’s pool.

 

L’un des apports de la vidéo 360°, c’est que le spectateur devient acteur. Du coup, l’engagement est bien plus grand !

 

La vidéo à 360° permet de retrouver la liberté de diriger son regard où on le souhaite. Elle donne la possibilité d’explorer un espace dans son intégralité pour mieux se familiariser avec lui.

 

Les vidéos 360 sont faites à l’aide :

 

  • d’une caméra omnidirectionnelle (avec un champ de vision couvrant approximativement l’ensemble de la sphère ou au moins un cercle complet dans le plan horizontal)
  • ou d’un ensemble de caméras, qui filment simultanément des images dans toutes les directions.

 

caméra pour réaliser des vidéos 360

 

Les images sont ensuite fusionnées dans une séquence vidéo sphérique.

 

Le but des vidéos à 360 degrés est de donner un point de vue unique, très proche de l’immersion, sur un lieu ou une scène.

 

L’expérience visuelle est fascinante. Les études montrent que les gens sont plus susceptibles de regarder une vidéo à 360 degrés et plus longtemps, qu’une vidéo classique.

 

Le Club Med a ainsi constaté une augmentation de 12 % sur l’entrée dans le tunnel de réservation avec sa vidéo best of sun 360.

 

L’agence Omnivirt a mesuré que le pourcentage de gens qui regardent une vidéo 360 jusqu’au bout est 46 fois supérieur à celui d’une vidéo classique.

 

Par conséquent, les vidéos 360 obtiennent un meilleur taux de clics. Elles peuvent être utilisées en publicité, mais aussi dans les formations ou lors de processus d’onboarding en offrant aux nouveaux employés une visite virtuelle des locaux.

 

Vidéo 360 Oracle – réalisée par VideoTelling

 

La vidéo animée

 

exemple de vidéo animée

 

Auparavant, les vidéos de formation consistaient à filmer un expert qui parle, ce qui pouvait parfois être d’un intérêt limité. On pouvait aussi filmer la simulation d’un nouvel outil comme un logiciel.

 

Désormais, les animations en vidéo permettent de communiquer des informations utiles et des messages importants en faisant appel au storytelling.

 

Le caractère attractif et ludique en fait un format très intéressant pour la formation professionnelle.

 

La vidéo animée permet surtout de diminuer le coût exorbitant d’un tournage en prise de vue réelle. Ce dernier requiert la location de matériel vidéo, l’éclairage, de faire appel à des acteurs, de localiser des lieux de tournages, etc.

 

La vidéo animée comporte de nombreuses déclinaisons :

 

  • motion design
  • animation sur tableau blanc
  • utilisation de logiciels avec des banques d’images (Powtoon, Videoscribe, Vyond, mais il en existe beaucoup d’autres)

 

La vidéo animée est particulièrement pertinente pour des parcours de formation en micro learning, mobile learning ou pour dynamiser un long module e-learning. Mais elle peut également être couplée avec une formation présentielle pour introduire ou bien conclure une session.

 

La vidéo interactive

 

La vidéo interactive remédie au principal défaut de la vidéo, à savoir la passivité de l’audience. L’apprentissage consiste à assimiler des connaissances puis à les mettre en pratique. Il est donc souhaitable que l’apprenant soit actif et engagé durant sa formation.

 

La vidéo interactive présente un panel de possibilités pour susciter la participation de l’audience :

 

  • un chapitrage qui permet d’accéder directement au passage qui intéresse l’apprenant
  • des liens vers des contenus de formations annexes ou des vidéos connexes dans le corps de la vidéo initiale
  • l’intégration d’un glossaire pour la définition des termes spécialisés ou peu courants
  • le recours à un quiz ou des commentaires
  • l’activation de parcours personnalisés ou adaptative learning

 

La réalité virtuelle

 

Est-il besoin d’expliquer les avantages de la formation en réalité virtuelle (ou VR) ? La VR permet de simuler un environnement à l’intérieur duquel l’apprenant est plongé à l’aide d’un casque de réalité virtuelle.

 

On s’approche au plus près de la situation réelle et l’apprenant peut s’y exercer indéfiniment jusqu’à ce qu’il acquiert la maîtrise du process ou du geste. La répétition lui permettra également d’être de plus en plus confiant.

 

Quelques usages de la formation en VR :

 

  • s’entraîner à faire face à une situation d’urgence ou un scénario catastrophe
  • s’exercer dans les situations stressantes : prise de parole en public, pitch devant des investisseurs, négociation commerciale difficile, etc.
  • découvrir un nouvel environnement de travail
  • travailler la relation client
  • développer son management ou son leadership

 

La réalité virtuelle est une des modalités les plus prometteuses du digital learning. Elle permet par exemple d’obtenir un taux de rétention de 70 % ! C’est phénoménal.

 

Les récents progrès dans l’intelligence artificielle et les casques virtuels ont rendu le VR learning plus accessible.

 

Nous vous proposons une démonstration dans vos locaux.

 

Contact

 

Le mot de la fin

 

Ces nouvelles tendances sont accessibles et il existe des formules peu coûteuses vous permettant de mesurer leur efficacité et leur retour sur investissement incomparable.

 

Le video learning est en plein boom. Vous pouvez vous aussi en bénéficier.

Votre devis en 30sec
Une étude personnalisé
de votre projet