L’organisation apprenante : le remède à un monde incertain

Vous êtes ici :

Reconnaissons-le, nous avons pris ces derniers temps quelques grosses claques. D’abord, la transformation digitale de l’économie a vu naître des géants en l’espace d’une ou de deux décennies : Google, Facebook, Uber, etc.

 

Non, on ne peut pas toujours voir venir la concurrence. Les entreprises doivent rester compétitives et alertes aux évolutions du marché.

 

2008, la crise des subprimes a remis en cause le modèle de l’entreprise basée sur les capitaux des fonds d’investissement. Après qu’une gigantesque crise économique ait secoué le monde, les consommateurs exigent plus de transparence, d’éthique et des entreprises écoresponsables.

 

2020, la pandémie mondiale vient nous rappeler que les individus et les entreprises doivent pouvoir s’adapter à de nouveaux défis et de nouvelles contraintes. Comment trouver des débouchés dans le digital, être résilient et solidaire : on parle du monde d’après.

 

La leçon à en tirer ? Si l’on ne sait pas de quoi demain sera fait, préparons-nous à évoluer dans un monde mouvant.

 

C’est précisément ce que vise une organisation apprenante.

 

Qu’est-ce qu’une organisation apprenante ?

 

Définition de l’organisation apprenante :

 

C’est une organisation (une entreprise, une institution ou une association) qui est capable de s’adapter à son environnement et à son écosystème. Elle le fait en apprenant en permanence.

 

Pour pouvoir s’instruire, elle va mettre en place des stratégies d’apprentissage afin d’expérimenter et d’obtenir un feedback de ces expériences.

 

Les enjeux d’une organisation apprenante :

 

« Le seul avantage compétitif d’une entreprise, c’est sa capacité à apprendre mieux et plus vite que les autres. » Chris Argyris, chercheur en sciences sociales et théoricien des organisations.

 

L’objectif d’une telle organisation est d’être capable de faire face aux changements qui sont en cours.

 

Chris Argyris est, avec Peter Senge et Ikujiro Nonaka, un des pères de l’organisation apprenante. Ensemble, ils ont eu un impact très important sur les entreprises. Ce sont leurs théories qui ont initié la mise en place du partage de la connaissance au sein de l’entreprise.

 

Nombreuses sont les organisations qui utilisent des LMS pour diffuser le savoir au sein de l’entreprise.

 

Si ce concept d’organisation apprenante connaît un regain, c’est parce que les entreprises doivent aujourd’hui aller plus loin.

 

Les évolutions de l’environnement économique et social sont de plus en plus rapides.

  • Comment se préparer à un avenir dont on ne sait pas à quoi il ressemblera ?
  • Comment faire pour avoir les compétences dont on a besoin ?

 

Il faut désormais développer une culture de la veille et de la curiosité.

 

L’autre raison du développement des entreprises apprenantes, c’est le fait que l’on travaille de moins en moins en silo. Le travail collaboratif entre différents services devient un élément clé de réussite. Il faut pouvoir mobiliser des expertises.

 

Comment devenir une organisation apprenante

 

Il existe cinq disciplines de l’organisation apprenante. Les voici.

 

1/ Une envie personnelle d’apprendre

 

« Personne ne peut accroître la maîtrise personnelle de quelqu’un d’autre. Nous pouvons simplement mettre en place des conditions qui encouragent et soutiennent ceux qui veulent accroître leur propre maîtrise personnelle. » Peter Senge

 

L’organisation est composée d’individus. Les collaborateurs doivent vouloir se développer individuellement et augmenter leur maîtrise personnelle. Et pour cela, l’entreprise doit mettre en place un contexte favorable. L’envie d’apprendre signifie aussi d’être capable de mieux percevoir la réalité objective.

 

Cela permet de mieux se connaître et d’avoir des objectifs professionnels comme le fait de sortir de sa zone de confort et de prendre en charge de nouvelles tâches.

 

2/ Accepter de remettre en cause les schémas mentaux

 

Les schémas mentaux sont « des postulats, des généralisations, des représentations ou des images profondément enracinées qui influencent notre compréhension du monde et nos actes, » explique Peter Senge.

 

C’est dire : « je ne sais pas gérer une équipe » ou « je suis trop vieux pour faire ceci ». Les collaborateurs dans une organisation apprenante sont conscients de leurs préjugés, mais ils sont capables d’aller au-delà.

 

L’objectif est de pouvoir tolérer la multiplicité des visions du monde au sein de l’entreprise et d’accepter la contestation.

 

3/ La vision partagée

 

Cette discipline consiste à construire une vision commune pour l’entreprise où s’intègrent les objectifs individuels. Après que chacun ait travaillé sur lui, on développe une vision collective. Cette discipline nécessite de faire des activités en commun pour déterminer par exemple la raison d’être et les valeurs de l’entreprise.

 

4/ l’apprentissage en équipe

 

Apprendre ensemble afin de renforcer le travail collaboratif. Les collaborateurs doivent apprendre à mener des réflexions communes.

 

5/ La vision systémique

 

Cette discipline consiste à envisager un problème dans son ensemble. La vision systémique englobe les quatre autres disciplines. Elle permet de comprendre les liens, les interactions et comment chaque élément a une influence sur l’ensemble de l’organisation.

 

Le mot de la fin

 

L’organisation apprenante vise à développer ensemble le collectif et l’individu. Elle consiste à aligner les aspirations personnelles et une vision partagée pour l’entreprise.

 

Chacun est responsable de faire fonctionner l’organisation. Les managers doivent mettre en place un contexte et des périodes où les collaborateurs apprennent et travaillent ensemble.

 

Ainsi, l’entreprise pourra apprendre plus vite et relever les défis de notre monde en constante évolution.

 

Sommaire
Votre devis en 30sec
Une étude personnalisé
de votre projet
Partagez cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Articles similaires