Pourquoi est-il important de proposer des formations attractives ?

Table des matières

videolearning apprenantQue celui qui ne s’est jamais ennuyé en classe lève la main ?

Et qu’en est-il des formations suivies en entreprise ?

 

Nous avons tous remarqué que notre attention et notre engagement en classe ou dans une formation professionnelle est à géométrie variable. Les acteurs de la formation l’ont bien compris et mettent tout en oeuvre pour optimiser un accès facilité aux savoirs.

 

 

Vivre une expérience formation enrichissante

 

Pour construire des formations qui permettent d’acquérir de véritables compétences, qui vont être transférées ensuite en situation de travail, il est important de s’interroger sur les éléments qui peuvent avoir une influence sur la motivation des salariés à les suivre.

 

¤ En premier lieu, ce qui compte, ce sont les éléments qui sont liés à l’apprenant, en tant que salarié de l’entreprise, mais aussi en tant qu’individu, cherchant améliorer ses compétences.

 

  • L’élément qui arrive en premier, c’est le thème de la formation proposé ; s’il permet d’améliorer le travail du salarié, en faisant, par exemple, découvrir les fonctionnalités d’un logiciel ou les tenants d’une nouvelle loi, impactant sur son activité, c’est apprécié forcément.
  • Autre élément qui peut influencer positivement l’engagement, c’est le fait que ce soit issu d’une démarche personnelle. En effet, si nous faisons le choix de suivre une formation, cela contribue forcément à nous motiver ! Mais c’est loin d’être tout le temps le cas…

 

¤ Il y a ensuite une série d’éléments externes, qui peuvent participer à accroître l’attention des salariés et leur envie d’apprendre. Ce sont les facteurs qui sont liés à la formation elle-même. Cela comprend, les modalités – par exemple, si elle est proposée en présentiel, à distance, en blended – ou l’organisation de son contenu avec un choix des supports de formation et du type de pédagogie notamment. C’est l’ingénierie de formation (l’organisation) et l’ingénierie pédagogique (les moyens pédagogiques utilisés).

 

  • De ce point de vue, un élément déterminant pour les formations en présentiel, outre le thème et la qualité du contenu, c’est la capacité du formateur à proposer une expérience vivante et enrichissante. Quoi de plus efficace et agréable que d’être embarqué par un professionnel, qui sait captiver son auditoire et le faire participer ? Ce sont des qualités, que les salariés reconnaissent jouer un rôle important quand on leur demande ce qu’ils ont apprécié, juste après une formation.
  • Et qu’en est-il des formations dispensées à distance par ordinateur ou par le biais d’appareil mobile ? Elles ont tout intérêt à chercher à reproduire cette fameuse expérience vivante que seul, le formateur aguerri sait instaurer durant les formations en présentiel. C’est le rôle des dispositifs pédagogiques multimédia. Ils sont les substituts pédagogiques de l’intervention d’un formateur et on comprend alors qu’il est important d’y apporter soin et qualité.

 

L’attractivité par l’interactivité
et par le jeu

 

On comprend mieux alors qu’il est important de présenter des formations à distance ou formation e-learning, qui soient attractives. En effet, il n’y a pas derrière chaque ordinateur, un formateur aguerri pour réveiller l’apprenant et l’interpeller verbalement avec une question pertinente ou une pointe d’humour. C’est tout le rôle des dispositifs pédagogiques multimédias !

 

Alors comment intégrer cette tant recherchée interactivité, qui rendra l’apprenant acteur plutôt que spectateur passif du contenu pédagogique qu’on lui transmet ?

 

Premièrement en lui proposant des activités originales, variées et ludiques, qui sont les championnes du monde de l’attractivité. Quel que soit le format utilisé, le but est de rendre l’activité pédagogique captivante. Voici quelques exemples :

 

  • la vidéo, le média roi ! Tous les formats sont possibles, qu’elles soient réalisées en vue réelle ou en animation ou en mixant différentes techniques. Elles sont à même de présenter un message clair et illustré à l’apprenant et de l’interpeller grâce à la combinaison du son, de l’image et de l’animation.
  • le module e-learning qui offre la possibilité, grâce aux outils auteurs disponibles sur le marché (Articulate Storyline, Captivate), de proposer des mini jeux pour s’autoévaluer et mémoriser des informations.
  • Les simulateurs numériques en 2D ou 3D qui reproduisent des situations de travail précises. Il est alors demandé à l’apprenant d’effectuer des tâches, de faire des choix…de se tromper et de s’arrêter lorsqu’il atteint le niveau de connaissance requis. Des scénarios intelligents et ludiques peuvent être intégré, en permettant de monter progressivement la complexité des tâches comme dans un jeu vidéo, ce qui en fait un parfait serious game.

 

L’esprit du jeu peut se retrouver dans de nombreuses activités pédagogiques multimédias ; l’objectif étant d’offrir à chaque fois une expérience engageante et de mettre en valeur un contenu pédagogique.

 

La cerise sur le gâteau de l’interactivité
en formation, c’est l’humour !

 

L’humour est l’ingrédient magique à intégrer judicieusement dans les dispositifs pédagogiques multimédia. Il s’intègre dans le scénario pédagogique d’un module e-learning ou dans une vidéo à des moments clés, pour rendre le message plus léger ou plus digeste dans certain cas ! Il est propre à générer des émotions positives, donc à maintenir l’attention et à favoriser la mémorisation.

 

Avner Ziv, chercheur en psychologie, a publié en 1979 un ouvrage “l’humour en éducation : une approche psychologique” qui retrace une expérience menée sur plusieurs années sur deux groupes d’enfants, l’un exposé à des traits d’humour scénarisés et introduits à des moments clés, et l’autre suivant un enseignement traditionnel. Et les résultats positifs constatés sur le groupe ayant été exposé à l’humour sont sans conteste : amélioration du climat psychologique de la classe, de la perception de l’enseignant, de l’apprentissage, de la créativité, de la discipline (et oui aussi la discipline grâce à la fonction de libérateur de tension de l’humour), et pour terminer amélioration du travail en sous-groupe.

 

Voilà pourquoi, se priver de ce formidable vecteur de communication positive humaine serait bien dommage. A user cependant avec justesse et modération pour que ne pas brouiller le message pédagogique.

 

Le jeu et l’humour dans la formation professionnelle

 

Ces deux ingrédients intégrés à une juste place et à une juste dose dans une formation peuvent être générateur de plaisir à se former, qui pourrait à moyen ou long terme changer l’image de la formation en entreprise, qui n’est pas toujours bien perçue. Ils pourraient participer, avec d’autres facteurs, à instaurer un écosystème vertueux, qui profiterait à la fois aux entreprises qui souhaitent voir les compétences de leur collaborateurs augmenter et aux salariés qui ont besoin de continuer à apprendre toute leur vie pour maintenir leur employabilité.

 

Auteur : Isabelle GERNO, d’après son mémoire présenté le 11/04/2018, “Définition d’une stratégie à adopter par les entreprises, pour rendre la formation professionnelle attractive, afin que les salariés s’y engagent volontairement”.

Votre devis en 30sec
Une étude personnalisé
de votre projet